Vie de la Radio

Clash – Vie de la radio épisode 5

Petits clashs et grandes ambitions chez RPS.

ImpressionTic toc tac tac toc tic tac toc pianote Sylvain sur son clavier. Attablé au Bloc pour une réunion du conseil d’administration, le secrétaire en tape le compte rendu dans ce bar branché du 17eme arrondissement fréquenté accessoirement par les touristes amoureux de la radio. Assurément Sylvain Benoit, vice-président de la radio, n’aimerait pas être insulté de touriste dans un fief de Paris. Ce dandy du 5eme à la pointe travaille son image à tel point qu’il ressemblerait presque à un cliché parisien. Il arrive donc que sa photo soit fréquemment encadrée à côté d’une peinture de la Tour Eiffel dans un salon d’étrangers. En visite éclair de la ville de lumière, un couple d’entre eux l’a agressé de quelques flashs quelques semaines plutôt, pour immortaliser son style so frenchie ! Pour passer inaperçu quelques fois, un peu de modestie qu’il croit devoir à ses amis pas moins parisiens que lui le pousse à avilir son image comme ce soir. Il a donc troqué son double Ricard pour une pinte de petite binch, bien mousseuse s’il vous plait, et une paire de moustaches.

Il est 19h et dans cette partie en sous-sol du bar encore silencieuse à cette heure, le loisir est à l’ordre du jour de cette réunion arrosée. On fête la création d’un nouveau site RPS en partenariat avec un charmant graphiste, diplômé d’école de commerce qui plus est. « Charmant »  c’est pour lui faire de la pub, cela va sans dire. Il s’agit donc pour ce soir de définir le graphisme de ce site ultra design qui portera le nouveau serveur haute-définition de la radio.

Connue sous le pseudonyme de Misfits (on ne sait pas trop bien de qui elle veut protéger son identité à vrai dire), la Chargée des Communautés est l’invitée exceptionnelle de la Responsable Communication à l’occasion de cette réunion très geek. Celle qui s’occupe de la page officielle du Facebook de la radio impose à l’unanimité son visuel de la page d’accueil du nouveau site. Elle fait de l’ombre à sa responsable qui jalouse son influence. Mais Lola est professionnelle et son expérience est efficace, alors : que l’autre ravale sa fierté et qu’elle apprenne !

Un autre second rumine peut-être ? Je soupçonne le secrétaire de rêver au jour où il cessera d’être le bras droit de Thomas Schnell qu’il déchoira de son titre pour reprendre à sa place le flambeau d’une radio conduite à son apogée. En attendant de porter fièrement les moustaches noires qui définissent l’identité assumée du président, le futur héros se contentera des moustaches blanches de sa bière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s